Christian Vanneste était à TOURS vendredi dernier, en réponse à notre invitation. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour écouter cet homme sincère et plein de courage.

Vous pourrez lire un compte-rendu de sa venue dans son carnet de route.

jjj

Nous vous donnons dès à présent rendez-vous en février pour notre prochaine conférence!

L’équipe du CJR.

Publicités

Christian VANNESTE à TOURS

Le cercle Jean ROYER reçoit pour sa deuxième conférence Christian VANNESTE.

Né en 1947, Christian VANNESTE est député honoraire et professeur de philosophie. Entré en politique en tant qu’adhérent au RPR, il est élu adjoint au maire de Tourcoing en 1983 puis conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais en 1986. Il devient député en 1993.

Dans une tradition Gaulliste, il apparaît comme un député solide, fidèle à ses idées, et soucieux de l’intérêt de la France et de ses concitoyens.

C’est début 2005 que son nom est associé à une actualité politique nationale et que commence « l’affaire VANNESTE ». En effet, dans les suites d’une intervention dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale concernant les amendements relatifs à l’homophobie et à l’orientation sexuelle intégrés par le sénat dans le projet de loi visant à la création de la HALDE, C.VANNESTE déchaine les passions en déclarant que le comportement homosexuel (…) est une menace pour la survie de l’humanité.

Suite à un article publié par La Voix Du Nord, il se retrouve assigné en justice par SOS homophobie, Act Up Paris et le SNEG (syndicat national des entreprises gaies) pour avoir déclaré que l’orientation homosexuelle est une menace pour l’humanité, inférieure moralement et un comportement sectaire de la part des associations homosexuelles.

Le premier jugement de janvier 2006, puis la cour d’appel de Douai le condamnent. Mais Christian VANNESTE tient tête. Ni la déferlante médiatique, ni les lobbies,  ni les opprobres venant même de son parti n’auront raison de lui. C’est la cour de cassation qui annule l’arrêt de la cour d ‘appel et ce – chose exceptionnelle – sans renvoi devant une autre cour d’appel.

C’est à travers cette expérience qu’il interviendra le vendredi 7 décembre à Tours sur le thème l’affaire VANNESTE : chronique du délit d’opinion.

Il est par ailleurs président du Rassemblement Pour la France depuis cette année, parti qui entend « défendre la nation française, son identité, sa culture, ses traditions dans le respect des valeurs gaullistes d’indépendance et de souveraineté populaire »  et président de l’association famille et liberté.