Une salle pleine pour recevoir Jacques Bompard hier à Tours.

Bompard-ToursLe cercle Jean Royer a reçu hier soir, au Grand Hôtel de Tours, le député-maire d’Orange Jacques Bompard.

Devant plus de soixante personnes, Jacques Bompard a évoqué son parcours militant, de ses engagements de jeunesse dont il ne renie rien jusqu’à la députation en passant par la conquête de la mairie d’Orange en 1995. Il est également revenu sur les grands sujets d’actualité, que ce soit le mariage homosexuel ou l’immigration. Appelant les Tourangeaux à s’engager pour prendre en main leur avenir, il leur a rappelé que toute conquête politique partait des élections municipales. Jacques Bompard a pris le temps de répondre aux nombreuses questions d’une salle enthousiaste.

Le cercle Jean Royer, en recevant cette personnalité de la droite de conviction, prouve une nouvelle fois son rôle capital dans la formation d’une nouvelle génération d’acteurs politiques qui sera, demain, appelée à jouer les premiers rôles dans la recomposition à venir de la droite tourangelle.

Compte-rendu de la conférence de Gérald PICHON

C’est une cinquantaine de personnes qui se sont retrouvées à la conférence de Gérald PICHON, et une première pour l’auteur qui a pu présenter son ouvrage et échanger avec l’assistance. Sans langue de bois, il nous a décrit la réalité d’une haine anti-blanche et anti-française de plus en plus présente. Accompagnant son récit de plusieurs témoignages ainsi qu’une analyse personnelle

pertinente, chacun a pu découvrir la réalité et la sous-traitance d’un sujet aussi sensible, et ce de manière bien plus approfondie que quelques lignes distillées dans un livre de préparation à la présidence d’un parti.  Premier livre entièrement consacré à ce phénomène nous ne pouvons que vous engager à vous le procurer. Et si le président de la LICRA a déclaré récemment, tout en reconnaissant son existence, que le terme de  racisme anti-blanc était inadapté et qu’il travaillait « à trouver le bon terme », la réalité n’en reste pas moins ce qu’elle est. Et elle y est – à travers cet ouvrage – dépeinte avec une certaine authenticité.

A lire !